Le risque de crédit : son impact et ses conséquences

La plupart des gens n'ont pas une bonne idée de ce qu'est le risque de crédit, et ses conséquences peuvent être désastreuses. Voyons à quoi ressemble le monde du risque de crédit et découvrons comment il affecte les entreprises, les marchés financiers et l’ensemble de notre économie.

Définition et enjeux du risque de crédit

Le risque de crédit est lié à la perte potentielle pour une banque ou un prêteur lorsque le débiteur (particulier ou entreprise) ne rembourse pas sa dette. Il peut engendrer des conséquences financières sous forme de pertes sur les actifs, de restrictions de l'accès aux prêts et/ou d'augmentation des coûts associés.

Dans le meme genre :

Les établissements financiers sont particulièrement sensibles au risque de crédit car ils accordent des prêts avec leurs fonds propres pour générer un profit. L'activité bancaire implique qu'ils évaluent continuellement le marché et leurs clients afin de minimiser ce risque.

Définition du risque de crédit

Le risque de crédit est lié à la probabilité que le débiteur ne soit pas en mesure de rembourser sa dette selon les conditions convenues, par exemple en raison d'un manque de liquidités ou d'une incapacité à obtenir des financements supplémentaires. Le risque de crédit est plus élevé pour les entreprises qui ont une forte exposition aux fluctuations du marché, comme les entreprises opérant dans des secteurs cycliques.

Avez-vous vu cela :

Importance du risque de crédit pour la banque ou le prêteur

Lorsqu'un investisseur ou un prêteur octroie un montant important à un emprunteur, il prend un risque financier car il n'est pas certain que lui sera remboursée intégralement. La valeur des actifs sous-jacents peut fluctuer, ce qui peut avoir pour conséquence une diminution du niveau total des fonds disponibles pour le remboursement des obligations.

Les facteurs influençant le risque de crédit

Il existe trois principaux facteurs qui influencent le risque de crédit : le montant de la créance, la probabilité de défaut et la quantité récupérable.

Montant de la créance

Le montant de la dette est un facteur important dans l'évaluation du risque de crédit car plus le montant est élevé, plus il y a de risque que le débiteur ne puisse pas rembourser sa dette.

Probabilité de défaut

La probabilité qu'un débiteur ne soit pas en mesure de remplir ses obligations est un autre facteur important à prendre en compte lors de l'évaluation du risque de crédit. Les banques et les prêteurs prennent en compte non seulement les données historiques et le profil financier du débiteur, mais aussi le secteur où il ou elle opère, et ce qui est attendu pour les performances à court terme.

Pourcentage de la dette récupérable

En cas de défaut, le pourcentage pouvant être récupéré par la banque une fois toutes les liquidations effectuées influence directement le montant total perdu par la banque. Il est essentiel pour les investisseurs et les prêteurs potentiels d'examiner attentivement cette question afin de garantir des rendements satisfaisants sur leurs investissements.

Les impacts actuels du risque de crédit

Les politiques macro-financières actuelles, la crise Covid et son impact sur les marchés ont eu un effet considérable sur le risque de crédit.

Conséquences de la crise Covid sur le risque de crédit

La pandémie mondiale a entraîné une augmentation considérable des niveaux d'endettement des particuliers et des entreprises au cours des 12 derniers mois àcause des coûts supplémentaires supportés par ces entités et du recours aux emprunts bancaires garantis par l'État. Cela a provoqué une hausse significative des niveaux globaux d'endettement à long terme, ce qui accroît le niveau global des risques encourus par les organismes financiers.

Augmentation de la dette privée et son impact sur le risque de crédit

Une grande partie du financement supplémentaire fourni pendant la pandémie est issue des industries ayant connu une baisse marquée durant l’année 2020 (par exemple, l’aviation), ce qui entraine un risque supplémentaire pour les fonds alloués aux sociétés concernant leur capacité à rembourser cette dette à court ou à long terme.

Les mesures pour minimiser le risque de crédit chez les banques et les prêteurs

Les investisseurs doivent prendre des mesures spécifiques pour réduire les niveaux globaux de risque encourus par leur portefeuille. Ces mesures comprennent : des tests de stress pour les prêts et la mise en place d’une évaluation continue du risque, l’augmentation du fonds propre et la limitation des prêts à haut risque, ainsi que l’approfondissement des connaissances sur les secteurs où de nouveaux cas de défaut sont attendus.